The Priest

23 novembre 2006

Il y a des jours comme ça, où l'on a envie d'écrire, sans raison...

Ce soir, j'étais étendu sur une chaise à lire Les Particules Elémentaires De Michel Houellebecq quand j'ai commencé à me poser certaines questions. En fait pour être juste, ce ne sont pas des questions mais plus un bilan sur les 21 ans que j'ai pssé sur terre.

Je n'ai pasbeaucoups de souvenirs de ma prime enfance tout ce dont je me souviens, c'est que j'étais un élève brillant, pas surdoué, mais précoce. J'ai appris à lie très vite, et j'étais toujours dans les premiers de la classe durant les classes primaires, m'en sortant toujours avec les félicitations des instituteurs. Malgrès un physique peu attrayant, j'étais populaire ans ma petite école de quartier, je pensais que tout irait ainsi, je me suis salement trompé.

Arrivé au collège, ce fut la grande claque, j'ai découvert, à mon grand désarroi, la méchanceté dont font preuve la plus grande partie des élèves de 6e, et, une chose en etrainant une autre, ma non intégration dans ce maudit collège fut le facteur déclencheur de ma dégringolade scolaire, que je considérerait comme un échec pathétique. Je ne savais pas non plus, mais je l'appris bien vite, qu'une réputation nous suivait toute notre scolarité. Cela étant, je n'avais aucun ami durant toute ma scolarit collégiale. Le lycée fut un désastre tout aussi pitoyable, et je me suis décidé à y mettre un terme à ma 2e seconde.

Comme vous pouvez le constater, de 12 à 18 ans, ma vie ne fut pas ce que l'on pourrait appeler un cont de fées avec des petits lutins et des ânes qui volent. Ma vie sentimentale ne fut que le reflet de cete vie, avoir son premier baiser à 18 ans e sa première relation sexuelle à 20 n'est pas un gage de réussite affective et conjugal.

Maintenant, je suis en galère, sans emploi, le seul point positif étant que désormais j'ai quelqu'un pour m'épauler et me supporter, ce qui rend la tâche un peu moins ardue. Je l'en remercie d'ailleurs, car sans elle je n'aurais peut-être pas su tenir la distance.

Je pense que la vie est une putain qui aime nous poignarder dans le dos. Mais on doit vivre avec.

Posté par The_Priest à 23:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 novembre 2006

Enjoy_the_Priest

Compris?

Posté par The_Priest à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

My F***in' Heart Is Your

Photo0039

Mes titres déchirent quand même...

Ahlala cette photo! Que dire que dire?
Mis à part que pour moi, je contemple la perfection personnifiée !

Oui je l'avoue, je l'aime mon Emilie, et vous savez quoi? J'en suis fier, eeeeet ouais!

Je ne sais pas trop quoi dire en fait, p't'être que ça se passe de mot, mais bon, je voulais que tu sois sur cette page Web, car tu as une importance capitale dans mon univers...

Cela fera bientôt un an que tu me supportes, je t'offrirais une médaille tiens, en guise de cadeau.

.
.
.
.
.

" Hey psssss, Emilie!......... Je t'aime. "

Posté par The_Priest à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 novembre 2006

Petite Présentation de MOI

moi_m_me

C'est vrai ça, comment oser faire un blog décent si on ne prend même pas la peine de se présenter...

Alors j'me présente, ( non je m'appelle pas Henry ) je m'appelle Kriss, d'accord c'est pas mon vrai prénom, c'est un " psydeunyme ", mais peu importe, c'est comme ça qu'on m'appelle.

Je vis dans une charmante bourgade qu'on appelle Lille, dans le Nord de la France, et je m'estime heureux d'y être, après tout, on a EURALILLE. ( mauvais exemple. )

J'ai 21 ans, j'aime peu de chose, attention je parle bien " d'aimer " et non " d'apprécier ", car pour être franc les deux seules choses que j'aime vraiment sont dans l'ordre, ma chère et tendre, et ensuite moi-même. Oui je suis assez égocentrique et je l'assume pleinement, après tout, je ne pourrais jamais rompre avec moi-même, donc autant faire en sorte que ma collocation avec moi se passe le mieux possible... ( Alain Delon sors de ce corps!! )

Venons ensuite aux choses que j'apprecie, je vais pas vous faire la liste, autant rester concis.
J'apprécie la musique, pas mal de styles mais je garde quand même une préférence pour tout ce qui est sonnant et trébuchant et hurlant, le cinéma, surtout les films d'horreurs, qu'on me dise que je suis beau, qu'on me dise que je suis très beau...

Par contre je ne ferais nullement part de ce que je n'aime pas, sinon cela va faire un pavé que personne n'aura envie de lire.

Voila, j'ai fini, si tu as réussi à lire ce pavé, envoie tes dons à " Mononucléose sans frontières ".

Sur ce je rend l'antenne, et pour info, oui c'est bien moi le beau gosse sur la photo ultra retouchée...

Posté par The_Priest à 13:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2006

'Ech Mad'moizelle !

Y à des jours où j'me dit que j'ai une vie vachement palpitante, j'vous jure, à croire que le bon Dieu existe dans l'unique but de me faire chier...

Alors, localisons la scène, nous sommes à Lille, charmante de bourgade de beaucoup d'habitants, un soir d'octobre, heureux et insouciant, oui vous l'avez deviné je suis avec ma chère et tendre. ( Z'yva comment y cause chelou d'sa pine-co lui! )

Et donc, après être allé chercher une amie, nous entamons une petite promenade sur Lille, donc si tu comptes bien nous sommes un garçon, et deux filles. Quand tout à coup, nous croisâmes une bande d'energumènes tous coiffés pareil ( Tu sais la coiffure qui consiste à se raser sur les cotés et à se laisser une mince couche de cheveux crépus sur le haut de la tête... ), qui, admirant ma dulcinée, ce jour là habillée d'une jupe et de chaussettes montantes qui ne donnaient qu'à son physique déja parfait une allure sexy qui réveillerait un cadavre gay, lui lancèrent un compliment qui raisonnait à peu près comme ceci :

( A prononcer avec l'accent LASCARD ): " 'Ech, un type et deux chiennes! 'Ech vous sucez les filles, Hey!!!... " ( Voix se perdant au loin. )

A mon grand soulagement, les clowns urbains su-cités ne prirent pas la peine de nous suivre, mais voila, dans notre mince assemblée, une réflexion nous vint à l'esprit...

Est-ce que ce que nous venions d'entendre était leur technique de drague? Est-ce qu'ils usent du même charme aiguisé ( Comme un couteau de boucher ) dans les bar pour faire connaissance avec une jolie ( bon ok pas mal, potable... vivante au moins. ) demoiselle?

Tout cela pour dire que plus le temps passe, moins je comprend leur culture, ces gens là doivent faire partie d'une peuplade à part avec leurs propres rites et coutûmes, commes les indigènes, car même avec toute la volonté du monde, j'arrive pas à m'intégrer.

Pas étonnant qu'après les filles se fassent violer, c'est normal! Ils sont tous à cran parcequ'avec des techniques de draguent pareil, jamais ils arrivent à " serrer une meuf " comme on dit dans les contrées reculées de Lille-Sud.

Alors à bon entendeur, changez de technique de drague messieurs, et aussi, arrêtez de vous exhiber sur le net e pretextant que votre attirail est monstrueux alors qu'il est aussi chétif qu'un somalien en pleine période de secheresse...

Voilà, c'était le pavé du mois de novembre.
Je rend l'antenne.

The Priest

Posté par The_Priest à 18:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]